Ernio depuis Urkizu : vendredi 17 novembre 2017

 mini0595 hernio21 - Présentation de la randonnée

Entre Azpeitia et Tolosa s'étend une vaste zone de montagnes d'altitude moyenne à forte humanisation, riches en pâturages et en forêts. Un grand nombre de villages s'étagent sur les versants ensoleillés et plusieurs d'entre eux s'élèvent directement sur les crêtes herbeuses à près de 500m d'altitude : Goiatz(520m), Alkiza (341m), Beizama (485m), Ernialde (303m), Errezil(304m) et Urkizu(525m). Ces villages sont bâtis sur les crêtes secondaires du Mt Ernio ou Hernio (1072m), le sommet le plus important de la rive gauche du rio Oria. Les cimes les plus élevées du massif sont réparties sur une crête principale orientée E/O sur une ligne directe Azpeitia/Tolosa :

  •         Gazume (1013m), à l'O, reconnaissable aux gracieuses courbes de stratification calcaire qui affleurent sur son versant S;
  •         Ernio (1072m) au centre, point culminant du massif, séparé de Gazume par le col de Zelatun (803m) et couronné d'une multitude de croix qui lui donnent l'apparence d'une nécropole fantomatique lorsque les nuages accrochent la cime; 
  •         Erniozabal (1059m) enfin, à l'E, juste au dessus de Tolosa
  •         Le sommet du mont Ernio est composé de trois cimes calcaires qui dominent directement le village d'Errezil. La cote maximale (1072m) est la plus au N, au dessus du col de Zelatun. Un chemin de croix taillé dans le roc monte de Errezil et franchit le front N, rocheux, de la montagne. Il atteint la cote maximum au dessus du col de Zelatun et conduit ensuite aux autres cimes avant de descendre au col Ezkurreta (967m) qui sépare Hernio d'Herniozabal (1059m), l'ultime sommet du massif. 

d'après "La montagne basque" de Miguel Angulo,

Il est difficile de trouver une autre cime avec une telle quantité de croix au sommet. Il s'agit d'une mystérieuse nécropole. Non moins mystérieux sont ces cercles de fer suspendus aux croix et qui ont la propriété de soigner les infirmités... Un pèlerinage s‘y déroule les dimanches de septembre, le dernier étant le plus fréquenté.

L'animateur, Jean-Paul, vous attend à 8h précises sur le parking des chasseurs, à Ascain, derrière l'église.

2 - Cotation et météo

Cotation: E4a-T3-R3 d'après les critères FFRP . Distance 15 km- Dénivelée minimum 800 m.

Trace: CLIC

Météo ERNIO: Clic

3 - Itinéraire voitures

Fiche voiture : Clic     

Coordonnées du parking: Latitude N 43° 08' 08.9" - Longitude W 2° 06' 48.8"

Covoiturage : 70 km x 2 x 0,06 = 8,4 carburant + 3,50€ : 4 = 0,875€ frais d'autoroute = soit 9,275€ arrondis à 9,5 depuis le parking des Chasseurs à Ascain.

4 - Compte-rendu de Jean-Paul

L’Ernio est au Guipuzcoa ce que la Rhune est au Labourd: une montagne sacrée. De nombreux itinéraires et drailles sillonnent ce massif Sud-Est – Nord-Ouest dominant Tolosa

Aujourd’hui nous accueillons Bernard et Txomin, nouveaux venus du vendredi.

Nous avons programmé un Ernio par le hameau d’Urkizu connu des bons GPS de voiture, la fiche voiture devant pallier l’absence ou le mutisme des dits GPS tout en responsabilisant les navigateurs.

En ce lendemain d’Assemblée Générale bien arrosée, nous partons à 29 en 7 voitures. Arrivés à Urkizu nous ne sommes plus que 24. L’animateur a beau temporiser un bon quart d’heure, œuvrant même de pédagogie sécuritaire et narrant l’économie des deux randonnées en une prévues (tranquillous par la piste en forêt et speedous par la crête), la voiture d’Alain manque toujours à l’appel lorsque nous nous élançons vers 09:15.

L’animateur a bien un listing du Club mais les noms et les numéros manquent, sans compter que deux invités provençaux d’Alain, Florence et Jean-Michel, sont aussi dans ce véhicule avec notre ami Bernard randonneur récemment sur les listes d’IBILTZAILE lui aussi. Il faut bien partir : nous ferons sans Alain et son équipe sachant, qu’au pire, ils peuvent toujours entreprendre une visite de site gastronomique, la région n’en manque pas.

Nous partons à 24 puis nous nous scindons en 9 tranquillous, animés par François, qui prendront la piste forestière longue mais peu pentue et 15 speedous par la crête principale aux palombières désertes en ce 17 novembre. Randonnée nominale sous tempête de ciel bleu.

Les deux groupes se rejoignent vers 11 :45 entre la fin de la piste et le sommet de l’Azpiel, les tranquillous ayant pris dix minutes aux speedous contemplatifs depuis Erniozabal, lieu de la pause banane  et Ubeltz. Il est vrai que le paysage est magnifique des deux côtés de la crête depuis les Pics enneigés d’Aspe jusqu’à l’Anboto, à toucher malgré les 40 kilomètres et plus qui nous en séparent. On reconnait le Chindoki, le Balerdi et le plateau d’Aralar qui n’a plus sa couche de neige et/ou de givre de mercredi dernier lors de la reconnaissance, le massif d’Aizkorri, l’Erlo…

Sous la direction de Jean-Michel Zunda, 5 randonneurs montent à la station automatique de météo sur l’Azpiel pour un moment supplémentaire de panorama époustouflant. Au Nord-Ouest, au-dessus de l’océan, les nuages se rassemblent annonçant les entrées maritimes pour la soirée. Au Nord-Est Les 3 Couronnes et la Rhune émergent d’une purée de pois grisailleuse.

L’Ernio est atteint, visite au site avec ses croix comme autant de demandes et de remerciements au divin. Près du refuge que nous dédaignerons pour le repas, l’animateur nous donne l’explication du rite des cerceaux obtenue après recherches sur internet. Il s’agit de trouver le cerceau le plus ajusté à votre corpulence, d’y passer au travers pour voir ensuite votre santé s’améliorer. Les essais se passent bien, personne ne coince. Attendons les résultats.

Et alors que nous prenons le chemin du retour nous percevons, marchant dans la même direction les passagers de la voiture manquante. Bravo pour leur persévérance et leur sens de la navigation complétés par leur maitrise de la langue basque. Le sommet objectif a presque été atteint, il s’en est fallu de quelques minutes. L’occasion d’y retourner un jour ! Retrouvailles, photo du groupe réuni et retour des 29 par la «variante tranquillous».

Le pot sera pris au centre de Tolosa mais après une séance de « homing » de Jerry à partir du nom de notre rue car trois véhicules ont eu du mal à se garer. Un dernier équipage nous rejoint enfin. Devinez ? Que de souvenirs mais aussi une ou deux leçons à tirer pour l’animateur.

Suzy nous régale de quelques cakes et nous nous séparons, heureux de cette journée d’automne sur un Ernio anormalement sec et dégagé.

Speedous : 900m de dénivelée pour une distance de 15,5 km.

Tranquillous : 800m de dénivelée pour ne distance de 17 km.

La vidéo est de Jerry.

ERNIO depuis URKIZU from CARPENTIER JERRY on Vimeo.

Aupa IBILTZAILE !

Voir carte+profil, carte en relief et trace GPX.

Pour lire la suite, merci de remplir vos identifiants

Quelques photos en vrac